Rappel : le Forum d’Universimmo a migré sur cette nouvelle plate-forme en 2009.
Le forum ancienne version (36545 membres, 65355 sujets et 524136 messages) reste accessible ici
             
Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre newsletter

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spcialement conu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion (nouveau)
Le Forum ancienne version
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Sites utiles
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
  Abonnez-vous à nos flux RSS. Les flux RSS permettent d’être informé automatiquement des dernières publications du Forum UniversImmo
Universimmo.com
Identifiant:
Mot de passe: Se souvenir de moi?
Mot de passe oublié?

 Sélectionnez un thème:
 
Accueil | Portail | S’enregistrer | Sujets actifs | Recherche | FAQ  
Sondages actifs | Sujets sans réponse | Règles du forum

 Tous les forums
 Bailleurs
 Baux professionnels ou commerciaux
 De la clause cédant/cessionnaire
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
  Tous les utilisateurs peuvent poster de NOUVEAUX sujets dans ce forum
  Tous les utilisateurs peuvent répondre aux sujets dans ce forum
 
Auteur
Sujet précédent Sujet Sujet suivant  

pyramide
Contributeur débutant

92 message(s)
Statut: pyramide est déconnecté

Posté - 23 janv. 2017 :  00:27:18  Lien direct vers ce sujet  Voir le profil
Bonsoir,

Je reste particulièrement circonspect (en fait je n'arrive pas à m'y faire) de l'application de la clause cédant/cessionnaire dans le cadre la liquidation judiciaire d'un locataire commerçant qui reste redevable de loyers dus antérieurement au jugement d'ouverture. Je n'arrive toujours pas à comprendre comment diable j'ai pu être réglé de par le liquidateur de ces loyers et charges (et de la reconstitution du dépôt de garantie) malgré ce que j'avais appris il y a fort longtemps de l'interdiction du paiement des créances nées antérieurement au jugement d'ouverture.

Pour la petite histoire, un de mes locataires commerçant a fait l'objet d'une procédure de liquidation judiciaire.

J'ai déclaré ma créance comme j'y avais été invité.

Le fonds en liquidation été cédé devant le Tribunal de Commerce.

En participant aux opérations de liquidation (je suis d'un naturel curieux) les loyers dûs antérieurement au jugement d'ouverture ainsi que la reconstitution du dépôt de garantie m'ont été adressés par le liquidateur.

Je ne m'en plains pas (pour ma part je vous aurai juré mes grands dieux qu'une créance née antérieurement au jugement d'ouverture n'était payée qu'après, bien après.....en toutes hypothèses la somme avait été comptabilisée en perte), mais j'ai vraiment du mal à comprendre le raisonnement.




ribouldingue
Pilier de forums



17233 message(s)
Statut: ribouldingue est déconnecté

 1 Posté - 23 janv. 2017 :  06:30:13  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Peut-être et de manière assez exceptionnelle (il faut bien l'avouer) que la liquidation incluant la cession du fonds et après prélèvement du liquidateur a produit suffisamment d'argent pour payer tout cela.

Si je comprends bien, les dettes de loyers sont privilégiées, ce qui ne signifie donc évidemment pas que tous les créanciers auraient été payés.


Ca peut arriver si le liquidé n'a fait aucun effort concernant sa cession (dépression, maladie,.. incompétence) et qu'au contraire le liquidateur a profité d'un candidat prêt à tout.


citation:
en toutes hypothèses la somme avait été comptabilisée en perte
En provision pour créances irrecouvrables plutot.
Fiscalement, ces sommes n'étant pas recues, elles ne sont pas déclarables.

Édité par - ribouldingue le 23 janv. 2017 06:32:08

pyramide
Contributeur débutant

92 message(s)
Statut: pyramide est déconnecté

Revenir en haut de la page 2 Posté - 24 janv. 2017 :  20:41:18  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Cher Ribouldingue,

Non en fait je pense avoir été payé en méconnaissance des règles de priorité inhérentes à la liquidation judiciaire, ce que je vais creuser afin de revenir vers vous au plus tôt.

Comme l'âne bâté que j'avoue être, je reste attaché à l'impossibilité du paiement des créances nées anterieurement au jugement d'ouverture et du paiement par ordre.

Quant la reconstitution du dépôt de garantie, je ne vous cache pas que dans le cacdre d'une liquidation je découvre la chose.

Je me permets de revenir vers vous très vite.


(...en provision pour créances irrecouvrables, Ribouldingue a eu l'amabilité de bien vouloir me corriger ;-)

ribouldingue
Pilier de forums



17233 message(s)
Statut: ribouldingue est déconnecté

Revenir en haut de la page 3 Posté - 25 janv. 2017 :  08:18:11  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
citation:
je reste attaché à l'impossibilité du paiement des créances nées anterieurement au jugement
Je ne comprends pas pourquoi vous parlez de l'impossibilité du paiement de ces créances.

C'est juste qu'elles ne sont payées qu'à l'issu de la liquidation en fonction du reliquat disponible, et dans un ordre de priorité défini par la loi.


Si vous êtes certain que vous ne deviez pas être payé, je ne vois pas ce que sur le forum nous pouvons ajouter, vous connaissez forcément mieux la situation de votre ex-locataire, notamment parce que vous avez eu accès aux jugements de liquidations, qu'elles soient simplifiées ou ordinaires.
Normalement le jugement indique ce qui doit être payé, sachant que le liquidateur se paye avant tout le monde.

pyramide
Contributeur débutant

92 message(s)
Statut: pyramide est déconnecté

Revenir en haut de la page 4 Posté - 26 janv. 2017 :  16:45:47  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Cher Ribouldingue,

Au temps pour moi. Je m'aperçois que je n'ai pas été très clair.

Mon locataire est tombé en liquidation judiciaire, j'ai déclaré, sans grand espoir, le montant de ma créance antérieure au jugement d'ouverture et réalisé les appels des loyers et charges postérieures audit jugement auprès du liquidateur, loyers et charges payés à leur échéance.

Le liquidateur a procédé à la vente du fonds devant le tribunal de commerce et sur le produit de cette vente (produit dont le montant est inférieur aux créances déclarées), j'ai été réglé de la totalité de la dette locative malgré la présence de créanciers dont le rang était supérieur.

En fait j'ai appris que si la clause cédant/cessionnaire était inopposable à la liquidation judiciaire, la clause cessionnaire/cedant l'était. En résumé le liquidateur ne pouvait procéder à la vente du fonds qu'après m'avoir règlé ma créance de loyers et charges malgré la présence de créanciers nantis.

J'aurais juré mes grands dieux que cela n'était pas possible (le paiement d'une créance antérieure au JO ne se faisant qu'en fonction de l'ordre des privilèges) et bien non une clause dans le bail commercial prévoyant la solidarité entre le cessionnaire et le cédant est opposable.

Je voulais juste en faire participer les lecteurs de ce forum;-)




ribouldingue
Pilier de forums



17233 message(s)
Statut: ribouldingue est déconnecté

Revenir en haut de la page 5 Posté - 26 janv. 2017 :  17:05:24  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Pyramide

C'est très intéressant et merci d'avoir reformulé.

Du coup je questionne à nouveau, étant intéressé:
citation:
En fait j'ai appris que si la clause cédant/cessionnaire était inopposable à la liquidation judiciaire, la clause cessionnaire / cedant l'était. En résumé le liquidateur ne pouvait procéder à la vente du fonds qu'après m'avoir règlé ma créance de loyers et charges malgré la présence de créanciers nantis.

J'aurais juré mes grands dieux que cela n'était pas possible (le paiement d'une créance antérieure au JO ne se faisant qu'en fonction de l'ordre des privilèges) et bien non une clause dans le bail commercial prévoyant la solidarité entre le cessionnaire et le cédant est opposable.
Ne serait-ce pas que ce coup-ci en ce qui concerne la vente du fonds, les créances du liquidé sont retenues sur le prix de vente sequestré, et que en ce qui concerne ce séquestre, vos créances antérieures à la liquidation, en tant que loyers, sont ce coup-ci prioritaires?


OUPS (AJOUT TARDIF)
J'ai l'impression d'avoir enfin compris (je suis lent) je n'avais pas traduit les deux clauses que vous citez.

Édité par - ribouldingue le 26 janv. 2017 17:16:28

pyramide
Contributeur débutant

92 message(s)
Statut: pyramide est déconnecté

Revenir en haut de la page 6 Posté - 26 janv. 2017 :  21:55:01  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Ribouldingue,

Je vous saurais gré tout d'abord de ne pas me tenir rigueur de toutes les fautes d'orthographe que je viens de repérer dans mes précédents posts et que je n'arrive malheureusement pas à corriger. (Je pourrais mentir et pester énergiquement contre ce maudit correcteur orthographique, mais non! mea culpa.)

Mes créances (dotées d'un simple privilège spécial mobilier comme je pouvais en avoir un lointain souvenir, et par conséquent, dans l'ordre des privilèges assez mal placé) ont été payées par priorité en raison de cette fameuse clause Cessionnaire/Cédant et mon dépôt de garantie a été reconstitué.

En résumé, j'ai été payé de ma créance par priorité à un créancier nanti.

Ps: en toute franchise, je ne pense pas que vous ayez été lent à comprendre, je pense surtout avoir été peu clair :-(


ribouldingue
Pilier de forums



17233 message(s)
Statut: ribouldingue est déconnecté

Revenir en haut de la page 7 Posté - 27 janv. 2017 :  07:01:00  Lien direct vers cette réponse  Voir le profil
Pyramide, votre post a été très intéressant pour moi, je vous en remercie puisque j'ai un bail commercial et quelques soucis proches des votres.

Pour les fautes d'orthographe et de frappe, personne ne peut me battre en général, je ne dirais rien :-)
 
Sujet précédent Sujet Sujet suivant  
 
Aller à:  
Imprimer le sujet Imprimer le sujet
Partager ce sujet Partager ce sujet
 
Universimmo.com © 2000-2012 AEDev Revenir en haut de la page
   












Accueil I Copros I Bailleurs I Locataires Articles I Dossiers I Lexique I Guide Technique I WWW I Fiches Pratiques I Revue de Presse
Forums I Guide Entreprises I Argus de l'Immobilier I UniversImmo-Pro.com

Copyright © 2000-2020 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés.
Informations légales | Contactez nous | Votre Publicité sur UniversImmo.com