Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre lettre hebdo

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spécialement conçu pour les professionnels de l'immobilier universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion
L'ancien Forum (fermé)
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Sites utiles de l'immobilier
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
Retour à la page d'accueil principale I Accédez directement aux forums
Rechercher sur UniversImmo.com
ACTUS

Rénovation énergétique des logements - 2ème partie : les copropriétés en panne


Le 22/10/2013
Imprimer cet Article Envoyer cet Article a un(e) ami(e) Voir nos autres Articles
Imprimer cet Article Envoyer cet Article a un(e) ami(e) Voir nos autres Articles

UI - Actus - 22/10/2013 - Rénovation énergétique des logements - 2ème partie : les copropriétés en panne
Alors que la réduction de la consommation d’énergie reste une priorité pour les ménages français, la réalisation de travaux de maîtrise de l’énergie, tout comme l’intention d’en réaliser et le budget alloué à ces travaux sont en baisse, essentiellement pour des raisons financières. Dans les copropriétés, la réalisation des audits énergétiques, se fait encore au compte-gouttes, alors que le délai pour y procéder (fin 2016) s’amenuise. Les mesures annoncées à l’occasion de la Conférence environnementale les 19 et 20 septembre 2013 sont-elles de nature à réveiller les copropriétaires ? Rien n’est moins sûr si l’on veut bien prendre conscience des freins qui bloquent la mise en mouvement. D'autres pistes doivent être explorées d'urgence sous peine de laisser 8,5 millions de logements sur le bord du chemin de la rénovation énergétique !
En savoir plus ?
Decouvrez toutes les ressources liées au thème "Suivre les tendances de l'immobilier"
A lire également...
Immobilier et logement : quel bilan du quinquennat ?
29/12/2016
Individualisation des frais de chauffage dans les copropriétés : qui va vraiment en profiter ?
2/3/2016
Marché locatif privé: ce que dit Clameur et ce qu'on voudrait lui faire dire
9/9/2015
Encadrement des loyers à Paris : soulagement pour les locataires ou catastrophe immobilière ?
15/6/2015
Politique du logement (suite) : le gouvernement entre deux feux
9/2/2015
Nos dossiers
Les certifications et labels
19/5/2001
Rénovation énergétique des logements - Suite de la 1ère partie : le maquis des aides


La (très) difficile mise en mouvement des copropriétés



La loi Grenelle II du 12 juillet 2010 a pourtant bien essayé de faciliter la prise de décision : elle a réduit le niveau de majorité nécessaire pour le vote de tous les travaux d'économies d'énergie ou de réduction des émissions de gaz à effet de serre qui ne relèvent pas de l'entretien : au lieu de la double majorité des membres du syndicat représentant au moins les deux tiers des voix, ils peuvent être décidés à la majorité des voix de tous les copropriétaires, avec possibilité lorsque le projet a recueilli au moins le tiers des voix de procéder à un second vote à la majorité des voix exprimées des présents et représentés. De cette même manière peuvent être votés des "travaux d'intérêt collectif réalisés sur les parties privatives et aux frais du copropriétaire du lot concerné, sauf dans le cas où ce dernier est en mesure de produire la preuve de la réalisation de travaux équivalents dans les dix années précédentes". Sont ainsi rendus notamment possibles des remplacements collectifs de l'ensemble des fenêtres de l'immeuble sans que la copropriété soit tributaire du bon vouloir de chaque copropriétaire individuellement...

Est-ce suffisant ? Evidemment non, car l'obstacle suivant est la question "par où commencer ?". Là encore, le législateur y a pourvu en rendant obligatoire, au moins dans les copropriétés dotées d'un chauffage collectif, la réalisation avant le 31 décembre 2016 d'un diagnostic de performance énergétique ou, pour celles comptant 50 lots ou plus (caves et parkings inclus) d'un audit énergétique. La loi Grenelle II prescrit de proposer à l'assemblée qui suit cette réalisation (délai totalement irréaliste) un "plan de travaux d'économies d'énergie" ou d'un "contrat de performance énergétique" (ou CPE). Dans le décret d'application, l'audit énergétique devra prendre en compte tous les aspects de l'état de l'immeuble, et pas seulement l'aspect énergétique, ainsi que les besoins, les priorités et les moyens des copropriétaires et des résidants.


Audits énergétiques : les risques du "low cost"



Cette mise au pied du mur, et d'une certaine manière cette injonction d'étudier l'ensemble des besoins de rénovation de l'immeuble avant d'agir, est-elle de nature à débloquer la situation ? Là encore la réponse est négative, pour au moins deux raisons.

La première est que les copropriétés risquent, au vu d'offres plus concurrentielles les unes que les autres, de s'affranchir d'une obligation mal comprise par des diagnostics et audits a minima, dont le résultat sera au mieux rangé dans un tiroir sans conduire à des travaux appropriés. Pour ceux, plus motivés, qui veulent prendre le sujet au sérieux, la question qui se pose est à qui s'adresser ? Comment faire le tri entre le bon grain des bureaux d'études sérieux et qualifiés, et l'ivraie ! Comment aussi faire en sorte que ceux qui seront chargés de l'audit ne se découragent devant la difficulté de recueillir les données préalables nécessaires sur l'immeuble, puis à l'indifférence plus ou moins hostile des copropriétaires peu réceptifs à l'exposé des scénarios de rénovation que l'audit doit proposer ?

L'association Planète Copropriété (2), issue du "Chantier Copropriété" du Plan Bâtiment Grenelle (rebaptisé Plan Bâtiment durable), et dont l'objet est de favoriser par tous moyens la mise en mouvement des copropriétés vers une rénovation énergétique à la fois ambitieuse et réussie, a mis au point et distribue gratuitement deux outils méthodologiques destinés aux conseils syndicaux des copropriétés qui se posent la question de l'état de leurs immeubles et qui veulent aborder leur rénovation énergétique sans trop savoir comment s'y prendre : le Bilan initial de copropriété (BIC), et l' "Audit global partagé". La mise au point de ces outils a été motivée par la constatation qu'un grand nombre de copropriétés restent bloquées quand il s'agit d'envisager les gros travaux en général et ceux de l'amélioration de leur performance énergétique en particulier. Et ce parce qu'elles cumulent plusieurs handicaps : le manque de compétence, le manque de cohésion et d'intérêts communs entre copropriétaires, le manque d'argent, et la méfiance à l'égard de tous les professionnels : le syndic, les architectes, les bureaux d'études, etc.

Le BIC est un outil d'autoévaluation qui permet à un conseil syndical, aidé s'il y a lieu par son syndic, de se prendre en mains, faire le point des problèmes de sa copropriété (état de l'immeuble, situation financière, qualité de la gouvernance), et collecter les informations nécessaires à l'audit préalable à toute décision de travaux ultérieurs. C’est un outil fédérateur et "dynamiseur" permettant d'instaurer le climat de confiance nécessaire au passage à l'acte. Il doit aussi aider les éventuels accompagnateurs de la copropriété - espaces Info énergie (EIE), agences locales de l'énergie (ALE), associations Pact, etc. - à mieux la comprendre et à la conseiller plus utilement.

L' "Audit global partagé" est une méthodologie de mise en oeuvre d'un audit global de l'immeuble, associant le plus possible de copropriétaires et bien entendu le conseil syndical. Il résulte du constat que sans cette implication, les copropriétés ne s’approprient pas les conclusions des audits et ceux-ci restent lettre morte. L'association Planète copropriété qui l'a mis au point, développe aussi le cahier des charges à proposer aux auditeurs, et a entrepris de labelliser et former des "trinômes" architectes-bureaux d'études thermiques et planificateurs financier - le meilleur "mix" de compétences pour cette mission - à proposer aux copropriétés qui ne savent pas a priori à qui s'adresser...


Des économies de charges insuffisantes ou insuffisamment sécurisées



Mais il est une seconde raison à l'apathie qui frappe actuellement les copropriétés, la même que celle qui bloque le passage à l'acte des propriétaires de maisons individuelles éligibles aux aides du programme "Habiter mieux" ou à l'Eco-prêt à taux zéro : des économies attendues à la fois insuffisantes eu égard à l'investissement nécessaire, impliquant des temps de retour trop longs par rapport à l'horizon de détention du bien pour les copropriétaire jeunes, ou à l'espérance de vie pour les copropriétaires âgés, et trop incertaines, compte tenu des facteurs susceptibles de les rogner : économies réelles inférieures à ce qu'elles étaient censées être sur le papier, "effet rebond" (comportement des résidants qui voyant le coût du chauffage baisser poussent sur la consommation afin d'améliorer leur confort), performances dégradées par une exploitation du chauffage insuffisamment optimisée, coûts de maintenance des nouveaux équipements à installer supérieurs à ce qui est annoncé, etc.

Une part importante du décollage de l'effort de rénovation souhaité dépend donc des professionnels, et de leur capacité à proposer des solutions adaptées, à les expliquer de manière appropriée, et à établir la confiance dans un milieu, l'immobilier, où l'on se méfie des sachants, et de ceux qui se prétendent tels...

Mais ce décollage ne se fera pas sans financements inventifs mieux adaptés au temps de retour des investissements requis et à l'économie dégagée, de manière à apporter dès le départ aux résidants une économie immédiate justifiant le dérangement et la prise de risque. Pourquoi ne pas envisager qu'une partie du remboursement s'effectuerait non pas seulement sur l'économie mais aussi sur la plus-value à la revente apportée par une performance énergétique améliorée, quitte à ce que pour les copropriétaires âgés, il soit prélevé dans le cadre de la succession ? De même pour les bailleurs, une partie du remboursement ne pourrait-il pas être assis sur le surcroît de valeur locative qu'apporte la réduction des charges de chauffage, déjà assuré par la "contribution pour le partage des économies de charges" qui peut être demandée aux locataires en application de la loi "Melle" du 25 mars 2009 ?

Il faut constater que les "boîtes à outils" aujourd'hui disponibles sont assez pauvres dans ce domaine. Les premiers "contrats de performance énergétique" avec tiers financement expérimentés en copropriété, proposés par des groupes industriels, se sont révélés contestables à l'analyse - montage opaque, engagements d'économies insuffisants, etc. - et les juristes discutent encore de la vraie nature des engagements de performance et de la manière de les assurer : notamment s'il convient de définir de nouveaux types de garantie décennale et d'assurance "dommages-ouvrage", spécifiques aux travaux de performance énergétique...


Associer aux économies d'énergie d'autres motivations



Partant des constats mentionnés, le Conseil économique, social et environnemental (CESE), dans un avis intitulé "Financer la transition écologique et énergétique" (2), met en avant la nécessité d'améliorer simultanément le bien être et valoriser les logements. "Les mesures de rénovation thermique sont d'autant plus attractives qu'elles permettent en même temps d'améliorer le confort thermique, mais aussi acoustique des habitants, voire l'esthétique des logements », indique le CESE.

A défaut, il ne resterait qu'à attendre l'inévitable hausse des coûts de l'énergie, ou envisager une taxe carbone, l'une ou l'autre ayant pour effet de réduire les temps de retour de l'investissement. Le CESE propose plusieurs voies complémentaires : jouer sur le prix des ressources à préserver et des activités polluantes par la fiscalité écologique ou d’autres outils, avec les effets négatifs sur le pouvoir d'achat...




(1) Association Planète copropriété

(2) CESE - avis publié le 10 septembre : "Financer la transition écologique et énergétique"


Retrouvez la 1ère partie : le maquis des aides

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre lettre
Des réponses à vos questions !!!
Actualité : Voir tous nos articles
Voir toutes nos fiches pratiques
Voir tous nos dossiers

Pour estimer la valeur d'un appartement ou d'une maison à la vente ou à la location consultez : l'Argus du logement
Recevez gratuitement le sommaire de la LA LETTRE D'INFORMATION DU PROFESSIONNEL IMMOBILIER spécialement destinée aux professionnels de l'immobilier résidentiel.

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
UniversImmo.com
Pour apporter un commentaire à cet Article, cliquez ici !
Le Droit Pour Moi
Comment récupérer les loyers impayés de votre locataire ?

Les 5 avantages à acheter un bien immobilier dans le neuf
Vous avez le projet d'acheter un appartement ou une maison ? Vous hésitez entre un achat dans l'ancien ou dans le neuf ?Retrouvez un large choix de programmes immobiliers neufs sur Superimmoneuf.com et découvrez ici les 5 avantages d'un achat dans le neuf.
Lire...

Encadrement des loyers à Paris : le loyer qu'on vous propose est-il conforme?
Comment calculer le plafond applicable, que faire si le loyer proposé dépasse le plafond, le complément de loyer éventuellement demandé est-il justifié? Nous vous aidons à répondre à ces questions dans un dossier détaillé, et plus s'il le faut...
Lire...



Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spécialement conçu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Actualité et veille juridique : découvrez la
lettre du professionnel immobilier
!



Droit de réponse !!!
Vos remarques et suggestions
1 article, 1 livre ou 1 info à nous signaler ?
1 expérience à faire connaître ?

Faire connaître ce site à un(e) ami(e)?


Notre Ethique
Nos Garanties


achat immobilier acquéreur immobilier acte authentique administrateur de bien AFU et AFUL agence immobilière agent immobilier aides au logement annexion de parties communes annonces immobilières appartement article 17c article 20 article 24 article 25 article 26 article 42 ascenseur ASL assainissement assemblée générale association syndicale assurance audit énergétique bail bail commercial bailleur bâtiment bénéfice industriel et commercial (BIC) Besson boîte aux lettres Borloo budget prévisionnel cadastre cahier des charges carnet d'entretien immeuble Carrez caution certificat d'économie d'énergie (CEE) Censi-Bouvard charges locatives charges récupérables colocation combles commission d'agence commission compromis de vente compte bancaire séparé comptes concierge condition suspensive congé conseil syndical contrat de syndic copropriétaire copropriété crédit immobilier détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF) défiscalisation dégât des eaux Demessine dépôt de garantie détecteur de fumée diagnostic dossier de diagnostic technique dommages-ouvrage diagnostic de performance énergétique (DPE) droit de préemption Duflot économie d'énergie éco-prêt à taux zéro éco-PTZ employé d'immeuble encadrement des loyers entretien d'immeuble étanchéité état des lieux expertise expert judiciaire fenêtre feuille de présence fiscalité immobilière foncier fonds de prévoyance fonds de roulement fonds travaux Forum fuites garantie financière garantie loyers impayés gardien gestion locative gestionnaire d'immeuble Girardin Grenelle garantie des risques locatifs (GRL) honoraires Hypothèque immeuble neuf immobilier immobilier ancien immobilier neuf impayés locatifs incitation fiscale indemnité d'assurance indemnité d'occupation indices de révision des loyers IRL les charges - le budget Lienemann location location meublée logement loi 89 lotissement loueur en meublé non professionnel (LMNP) loueur en meublé professionnel (LMP) loyer majorité mandat mandat de gestion marché immobilier meublé mitoyen niches fiscales offre d'achat parties communes peinture au plomb permis de construire permis de construire plan comptable plus-value préavis réduit président prêt à taux zéro (PTZ) prêt immobilier privilège procès verbal promesse de vente PTZ+ questionnaire notaire quorum ravalement RCP règlement de copropriété rénovation rénovation thermique rentabilité résolution revenus fonciers Robien RT 2005 RT 2012 saturnisme valeur locative Scellier SCI secrétaire de séance servitude SHOB SHON sinistre société civile subvention surface de plancher surface habitable syndic syndicat des copropriétaires taxe d'habitation taxe foncière termite toiture - terrasse transaction travaux unanimité vendeur immobilier vente immobilière VMC


 
Accueil I Copropriétaires I Bailleurs I Locataires I Actualité I Revue de Presse I Dossiers I Lexique I Guide Technique I Fiches Pratiques I Forums
Argus du logement®
I UniversImmo-Pro.com

Copyright © 2000-2017 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés - n°Commission paritaire 1112 W 90656.
Informations légales I Conditions générales de vente I Votre publicité sur Universimmo.com I Contactez nous