Inscrivez-vous pour revevoir gratuitement notre lettre hebdo

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spécialement conçu pour les professionnels de l'immobilier universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Le Forum de discussion
L'ancien Forum (fermé)
Consultation juridique en ligne
Des réponses à vos questions...
Nos Services "A la Carte"
Nos Dossiers d'Actualité
La Revue de Presse
Le Dico de l'immobilier
Le Guide Juridique
Le Guide Bâtiment
Les Dossiers
Les Fiches Pratiques
Abonnez-vous à notre lettre hebdo gratuite !

Retrouvez la dernière lettre en ligne
Sites utiles de l'immobilier
Indices et chiffres clés
Ce site est membre de
Fédération Française de l'Internet ImmobilierAssociation Planète copropriété
Retour à la page d'accueil principale I Retour à la page d'accueil Copropriétaires
Accédez directement aux forums
Rechercher sur UniversImmo.com
ACTUS

Les observatoires de charges de copropriété controversés


Le 7/4/2011
Imprimer cet Article Envoyer cet Article a un(e) ami(e) Voir nos autres Articles
Imprimer cet Article Envoyer cet Article a un(e) ami(e) Voir nos autres Articles

UI - Actus - 7/4/2011 - Les observatoires de charges de copropriété controversés
Après l'UNIS (Union des syndicats de l'immobilier), qui tient un "Observatoire des charges de copropriété" depuis plus dix ans, la FNAIM d'Ile-de-France vient de lancer son propre Observatoire, alimenté de données collectées auprès de ses membres syndics de copropriété. Comme son précurseur, il suscite la critique de l'Association des responsables de copropriété (ARC), pour ses résultats, nettement sous-évalués de son point de vue, et par rapport à son propre Observatoire, "OSCAR". La controverse a le mérite de mettre en évidence un point de faiblesse de ces observatoires : rapportant les charges relevées à des surfaces, pour calculer des rations de charges au m2, leur précision et leur valeur d'usage en tant que référence pour l'évaluation du niveau de charges des immeubles en fonction de leurs caractéristiques et leur équipement dépendent fortement de la notion de surface et du chiffre retenus dans le calcul...
En savoir plus ?
Decouvrez toutes les ressources liées au thème "M'intéresser, participer à ma copropriété"
A lire également...
Loi ALUR : les honoraires de syndic doivent-ils augmenter ?
15/5/2015
Copropriété : comment les syndics ont perdu la bataille de la communication
3/6/2013
L'individualisation des frais de chauffage : une fausse bonne idée ?
17/2/2013
Les syndics de copropriété à la croisée des chemins
30/10/2012
Faut-il obliger les copropriétés à mieux se gérer ?
1/3/2012
Les Questions/Réponses
Quelle est la durée minimale d'un mandat de syndic ?
18/5/2015
Epaves sur emplacement de parking
16/10/2014
Compte bancaire ouvert par le syndic pour ma copropriété : comment être sûr qu’il s’agit vraiment d’un compte séparé au nom du syndicat ?
22/4/2014
Répartition aux tantièmes généraux des compteurs individuels
7/2/2014
Le président du conseil syndical entretient les espaces verts...
20/11/2012
Nos dossiers
Négocier les contrats d’énergie en copropriété
19/2/2014
LIVRE BLANC - Copropriétés 1 : Plaidoyer pour des fonds travaux obligatoires
10/5/2010
La réglementation relative aux comptes des syndicats des copropriétaires
30/4/2007
Le syndic et l’immeuble neuf
1/9/2003
L’adaptation des règlements de copropriété
1/9/2003
Nos Fiches Pratiques
Les parties communes et privatives de la copropriété
14/6/2016
Copropriété - L'approbation des comptes -
2/6/2016
Copropriété - Fonds de travaux obligatoire au 1er janvier 2017
23/2/2016
Contrat type pour les syndics à partir du 2 juillet 2015
25/6/2015
Les diagnostics énergétiques - les obligations réglementaires et les décisions en copropriété
12/12/2014

Surface habitable ou surface "assurée" ?



La Chambre FNAIM Paris Ile-de-France a présenté le 31 mars la 1ère édition de son "Observatoire des charges de copropriété" parallèlement aux résultats semestriels de son "Observatoire francilien de l'immobilier". A l'instar de celui de l'UNIS (Union des syndicats de l'immobilier - le syndicat concurrent), opéré depuis plusieurs années sur la France entière, et celui de l'ARC (Association des responsables de copropriété - l'association de consommateurs spécialisée dans la copropriété) il présente le coût des charges de copropriété à Paris et en Ile-de-France étudié par arrondissement et dans plus de 100 communes franciliennes pour l'année 2009.

Comme pour ses concurrents, l'objectif est ambitieux : constituer, en s'alimentant de "données comptables (et non sur du déclaratif) et des critères objectifs, transparents, vérifiables et opposables" et en tenant compte des "typologies de biens et de la complexité du marché immobilier qui ne permet pas toujours de comparer avec précision des biens de nature différente", un indice de référence pour les professionnels, les responsables de copropriété et les particuliers, "véritable outil de gestion leur permettant de se situer et d'ajuster le coût des charges de copropriété sur une zone donnée et par type de biens comparables". Et au delà selon Gilles Ricour de Bourgies, président de la FNAIM Paris Ile-de-France, pour toutes les professions ou organismes touchant de près ou de loin à la copropriété (agents immobiliers, organismes publics etc.) un véritable "outil d’informations et de transparence pour les consommateurs, leur fournissant des données fiables, crédibles et vérifiables"...

Claude Chétrit, président adjoint de la FNAIM Paris Ile-de-France, en charge de l'Observatoire, a exposé la méthodologie et les premiers résultats de l'étude conduite par le Cabinet Humbert Conseil, sous le contrôle d'un huissier de justice.

L'établissement d'une typologie d'immeubles étant déterminante pour le niveau des charges, trois types d'immeubles ont été retenus pour l'analyse : les immeubles "Haussmanniens" (21% de l'échantillon), les immeubles "postérieurs à 1960" (28%) et les immeubles intermédiaires dits "Franciliens" (51% de l'échantillon).

Par contre, le parti pris pour l'établissement des coûts moyens par type de charges pour chacun de ces types d'immeubles est différent de celui retenu par les autres observatoires : premier à le faire, l'Observatoire de la FNAIM fait ressortir le coût par "lot" (lot principal - l'échantillon est composé de 37.724 lots répartis dans 1.360 immeubles). Par ailleurs, pour les coûts au m2, il retient la "surface assurée", telle que figurant dans la police d'assurance multirisque de l'immeuble - "une donnée objective non redressée statistiquement" - hors charges spéciales : caves, parking et chambres de service, alors que les autres retiennent la "surface habitable".

Or le m2 assuré est la surface développée de l'immeuble, incluant les parties communes (escaliers, paliers, halls d'entrée), de proportion très variable par rapport à la surface habitable ; prenant 4 immeubles parisiens différents, l'ARC trouve une surface développée supérieure à la surface habitable de 28% pour un immeuble "post-haussmannien" de 1913, de 74% pour un immeuble "haussmannien" pur, de 67% pour un immeuble de 1970 et de 47% pour un immeuble de 1950...

D'une certaine manière, ce choix se comprend dans la mesure où le m2 assuré est disponible de manière simple et raisonnablement fiable chez les syndics professionnels qui communiquent les données à l'Observatoire FNAIM ; les m2 habitables sont très difficiles à connaitre pour des immeubles qui ne viennent pas d'être livrés. L'UNIS, qui a choisi les m2 habitables, confronté au même problème que la FNAIM, utilise les tantièmes de copropriété pour estimer la surface habitable. L'ARC quant à lui, qui retient aussi les m2 habitables, fait travailler ses conseils syndicaux qui se chargent de totaliser les surfaces lot par lot ; c'est probablement plus fiable...

De surcroît la surface développée déclarée aux assureurs pour les multirisques n'est pas non plus exempte d'imprécision. Et l'ARC a beau jeu de faire remarquer, en réaction à la publication des premiers résultats de l'Observatoire, que les copropriétaires ne connaissent pas la surface assurée - l'information ne figure que dans les dossiers du syndic -, et qu'en conséquence ils ne peuvent se servir d'indices calculés sur cette surface pour évaluer les charges de leur immeuble, ce qui est pourtant un des objectifs de cette publication, au delà du cercle étroit des professionnels...

Pourtant ce parti pris différent des autres Observatoires ne conduit pas forcément à des résultats dénués de sens : les parties communes incluses dans la surface développée génèrent une bonne part des charges : elles sont chauffées, elles doivent être nettoyées, éclairées, etc. Plus elles sont importantes, plus elles coûtent...


Charges de copropriété : 1.838 euros par lot et par an en moyenne



Sur cette base, la FNAIM arrive à une moyenne de charges en Ile-de-France en 2009 de 20,6 euros/m2. Ce coût varie assez peu au m2 selon le type d'immeuble. En revanche, les écarts en valeur absolue par lot sont plus importants en fonction du type d'immeuble à cause de l'effet "surface" : il est de 1.838 euros par lot et par an moyenne, mais de 2.234 euros dans l' "haussmannien", de 2.091 dans le "post 1960" et de 1.538 dans le "Francilien" ; bien entendu, ces chiffres s'entendent pour les immeubles dotés à la fois de chauffage et d'ascenseurs...

Prenant en compte le niveau d'équipements et de services présents dans un immeuble, la FNAIM arrive aux résultats suivants :

- assurance : ce poste représente en moyenne 124 euros/lot soit 1,4 euro/m2 assuré ; ce poste monte à 165 euros/lot dans l'haussmannien (1,5 euros/m2) contre 122 euros (1,2 euro/m2) pour le post 1960 et 108 euros (1,4 euros/m2) dans le Francilien ;

- ascenseur : les charges liées à cet équipement représentent en moyenne 161 euros/lot (soit 1,5 euro/m2) ;

- chauffage collectif : il représente une charge moyenne de 619 euros/lot (soit 6 euros /m2 en moyenne). Le type d'immeuble impacte nettement le niveau de charges puisque ce montant atteint 830 euros/lot dans l'haussmannien (soit 8,8 euros/m2) contre 584 euros/lot dans le post 1960 (soit 5,4 euros/m2) ces derniers étant les plus économes en énergie ;

- honoraires de syndic : ce poste atteint en moyenne 204 euros/lots (soit 2,3 euros/m2), ce montant atteignant 225 euros/lot dans l'haussmannien contre 198 euros/lots pour le Francilien et 190 euros/lot dans le post 1960 ;

- entretien : la présence d'un gardien représente la part la plus importante avec 704 euros/lot, celle d'une société de nettoyage 326 euros/lot et d'un personnel d'entretien 462 euros/lot.

La comparaison des coûts par lot et des surfaces assurées donne une moyenne de 88 m2 de surface développée par lot (et même de 100 m2 pour les immeubles avec chauffage), alors que la surface habitable moyenne en Ile-de-France est inférieure à 60m2 ; cela donne une clé de comparaison avec les coûts au m2 donnés par les autres observatoires, et notamment celui de l'ARC, qui a tiré à boulets rouges sur ces chiffres. Ainsi, si l'on prend en compte ces rations, l'Observatoire FNAIM donnerait 10,33 euros par m2 de surface habitable pour le chauffage collectif (au lieu de 6,2 par m2 "assuré") contre 14 euros dans l'Observatoire de l'ARC, et 3,37 (au lieu de 2,3) chez la FNAIM pour les honoraires syndic contre 4,8 dans celui de l'ARC : il reste des écarts, mais ils sont moins importants que dans l'affichage brut...


Actualité : Voir toutes nos brèves
Voir toutes nos fiches pratiques
Voir tous nos dossiers

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Des réponses à vos questions !!!

Pour estimer la valeur d'un appartement ou d'une maison à la vente ou à la location consultez : l'Argus du logement

Recevez gratuitement le sommaire de la LA LETTRE D'INFORMATION DU PROFESSIONNEL IMMOBILIER spécialement destinées aux professionnels de l'immobilier résidentiel.

Nos équipes vous apportent concours et assistance pour établir le décompte de régularisation des charges locatives de votre ou vos locataires ainsi que votre déclaration des revenus fonciers

-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
UniversImmo.com
Pour apporter un commentaire à cet Article, cliquez ici !
Commentaire posté par La rédaction Universimmo , le 29/4/2011 à 18h16
Commentaire reçu de l'ARC (Association des Responsables de Copropriété) ce jour :

L'observatoire des charges de copropriété de la FNAIM indique que le montant moyen annuel des charges pour l'exercice 2009 est de 1838 € alors que l'observatoire de l'ARC (OSCAR) affiche
2730 € pour la même catégorie de copropriétés soit un écart de 50%!

Ce n'est pas la seule aberration générée par la méthode appliquée par la FNAIM pour construire son observatoire des charges.

C'est le cas également des résultats obtenus en fonction de la segmentation retenue pour les immeubles qui ne repose sur aucun critère objectif comme les étapes d'évolution de la réglementation thermique par exemple. De plus, la classification des immeubles non haussmanniens selon les deux catégories « Immeubles post 1960 » et « immeubles intermédiaires (dits franciliens) » est très floue.

Pour les immeubles de type haussmannien, la FNAIM affiche un montant moyen annuel de 2234 € supérieur à celui des immeubles réalisés après 1060 soit 2091 € ainsi qu'à celui des immeubles franciliens soit 1538 €. L'observatoire de l'ARC qui a retenu un découpage calé sur les dates de changement de réglementation thermique fournit comme résultat:
pour les immeubles avant 1948 essentiellement haussmannien : 2679 € dont 805 € de chauffage;
pour les immeubles construits entre 1948 et 1977 : 2782 € dont 922 € de chauffage;
pour les immeubles construits après 1977 : 2427 € dont 626 € de chauffage.
Il est indiscutable que le résultat le plus cohérent, avec le fait que les immeubles haussmanniens sont moins consommateurs d'énergie que les constructions réalisées entre 1948 et 1977 qui sont de véritables passoires thermiques, est celui d'OSCAR.

La FNAIM qui prétendait « mettre à disposition du consommateur un outil lui permettant d'analyser ses charges de copropriété en toute transparence » a donc totalement manqué sa cible! Comment peut-on faire croire à un copropriétaire qu'il pourra évaluer le montant des charges de son appartement alors que l'on ne peut PAS connaître la surface développée d'un seul logement et alors qu'il ne peut pas savoir à quelle catégorie d'immeuble le rattacher?

Comme on le voit les syndics sont décidément fâchés avec les VRAIS chiffres et la transparence...
Commentaire posté par boumideschoux , le 8/4/2011 à 07h51
cela a t il un sens ?
a vouloir comparer des choux et des beeftecks on ne fait rien de bon

charges
avec ou sans chauffage?
avec ou sans eau chaude froide ?

les depenses d'entretiens n'ont elles pas une influence sur les gros travaux? (plus on entretiens, moins on aura besoin de renover)

aucune notion de qualité :
ce n'est pas la meme chose de faire un nettoyage des parties comunes quotidiens, hebdomadaire, mensuel)

etc....


Le Droit Pour Moi
Comment récupérer les loyers impayés de votre locataire ?

Les 5 avantages à acheter un bien immobilier dans le neuf
Vous avez le projet d'acheter un appartement ou une maison ? Vous hésitez entre un achat dans l'ancien ou dans le neuf ?Retrouvez un large choix de programmes immobiliers neufs sur Superimmoneuf.com et découvrez ici les 5 avantages d'un achat dans le neuf.
Lire...

Encadrement des loyers à Paris : le loyer qu'on vous propose est-il conforme?
Comment calculer le plafond applicable, que faire si le loyer proposé dépasse le plafond, le complément de loyer éventuellement demandé est-il justifié? Nous vous aidons à répondre à ces questions dans un dossier détaillé, et plus s'il le faut...
Lire...



Professionnels :
Universimmo-pro.com : un site spécialement conçu pour les professionnels de l'immobilier
universimmo-pro.com
Un site spécialement conçu pour vous : dossiers, actus, jurisprudence, etc.
cliquez ici

Pour recevoir gratuitement le sommaire de la lettre pro cliquez ici
Actualité et veille juridique : découvrez la
lettre du professionnel immobilier
!



Droit de réponse !!!
Vos remarques et suggestions
1 article, 1 livre ou 1 info à nous signaler ?
1 expérience à faire connaître ?

Faire connaître ce site à un(e) ami(e)?


Notre Ethique
Nos Garanties


achat immobilier acquéreur immobilier acte authentique administrateur de bien AFU et AFUL agence immobilière agent immobilier aides au logement annexion de parties communes annonces immobilières appartement article 17c article 20 article 24 article 25 article 26 article 42 ascenseur ASL assainissement assemblée générale association syndicale assurance audit énergétique bail bail commercial bailleur bâtiment bénéfice industriel et commercial (BIC) Besson boîte aux lettres Borloo budget prévisionnel cadastre cahier des charges carnet d'entretien immeuble Carrez caution certificat d'économie d'énergie (CEE) Censi-Bouvard charges locatives charges récupérables colocation combles commission d'agence commission compromis de vente compte bancaire séparé comptes concierge condition suspensive congé conseil syndical contrat de syndic copropriétaire copropriété crédit immobilier détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF) défiscalisation dégât des eaux Demessine dépôt de garantie détecteur de fumée diagnostic dossier de diagnostic technique dommages-ouvrage diagnostic de performance énergétique (DPE) droit de préemption Duflot économie d'énergie éco-prêt à taux zéro éco-PTZ employé d'immeuble encadrement des loyers entretien d'immeuble étanchéité état des lieux expertise expert judiciaire fenêtre feuille de présence fiscalité immobilière foncier fonds de prévoyance fonds de roulement fonds travaux Forum fuites garantie financière garantie loyers impayés gardien gestion locative gestionnaire d'immeuble Girardin Grenelle garantie des risques locatifs (GRL) honoraires Hypothèque immeuble neuf immobilier immobilier ancien immobilier neuf impayés locatifs incitation fiscale indemnité d'assurance indemnité d'occupation indices de révision des loyers IRL les charges - le budget Lienemann location location meublée logement loi 89 lotissement loueur en meublé non professionnel (LMNP) loueur en meublé professionnel (LMP) loyer majorité mandat mandat de gestion marché immobilier meublé mitoyen niches fiscales offre d'achat parties communes peinture au plomb permis de construire permis de construire plan comptable plus-value préavis réduit président prêt à taux zéro (PTZ) prêt immobilier privilège procès verbal promesse de vente PTZ+ questionnaire notaire quorum ravalement RCP règlement de copropriété rénovation rénovation thermique rentabilité résolution revenus fonciers Robien RT 2005 RT 2012 saturnisme valeur locative Scellier SCI secrétaire de séance servitude SHOB SHON sinistre société civile subvention surface de plancher surface habitable syndic syndicat des copropriétaires taxe d'habitation taxe foncière termite toiture - terrasse transaction travaux unanimité vendeur immobilier vente immobilière VMC


 
Accueil I Copropriétaires I Bailleurs I Locataires I Actualité I Revue de Presse I Dossiers I Lexique I Guide Technique I Fiches Pratiques I Forums
Argus du logement®
I UniversImmo-Pro.com

Copyright © 2000-2017 UniversImmo - SAS AEDév - tous droits réservés - n°Commission paritaire 1112 W 90656.
Informations légales I Conditions générales de vente I Votre publicité sur Universimmo.com I Contactez nous